Aide à l’emploi en France

mars 18, 2009

 

aide-sociale

 

Avec plus de 300.000 nouveaux demandeurs d’emploi additionnels attendus pour l’année 2009 et ce, en pleine crise économique, les réponses aux questions d’assistance et d’aide à l’emploi sont devenus cruciales afin de pouvoir remonter la ponte le plus tôt possible. Rappelons que depuis le début de l’année 2009, un processus de fusion entre L’Agence Nationale Pour l’EmploiANPE – et l’Assedic a été engagé. Cette fusion dont l’objectif final est de donner plus de d’efficacité aux services d’aide à l’emploi et d’indemnisation des chômeurs à la recherche d’emploi. Cependant, l’aide à l’emploi ne se limite pas aux efforts de cet organisme national, mais s’étend encore au niveau individuel ainsi qu’à tout le tissu associatif œuvrant pour la réinsertion des demandeurs d’emploi fragilisés au niveau du marché du travail et ce, à l’image des femmes, les jeunes ainsi que les seniors.

L’une des premières formes d’aide à l’emploi est l’assistance à nos demandeurs d’emploi en matière d’orientation professionnelle. A quel métier nous sommes faits ? C’est la première des questions à laquelle nous devons trouver une réponse. Cet effort d’orientation qui se fait naturellement à un premier niveau dans notre environnement proche, doit être un processus réfléchi. Ces efforts d’orientations sont aussi fournis par les organismes d’aide l’emploi tels que le pôle emploi, les maisons de l’emploi ou encore les associations. Toujours à un niveau individuel et avant même d’arriver au stade de la prise en charge par les services d’aide à l’emploi, le demandeur d’emploi doit mettre noir sur blanc l’ensemble de ces aptitudes et compétences notamment à travers la rédaction d’un CV.

Une fois pris en charge par les services d’aide à l’emploi, à savoir le nouveau pôle emploi – ex-ANPE, le demandeur d’emploi peut compter sur un service personnalisé. En effet, le demandeur d’emploi sera pris en charge par un conseiller qui le suivra dans toute sa démarche de recherche d’emploi et de réinsertion. Le conseiller unique informera le demandeur d’emploi de toutes les possibilités d’orientation et ce, selon la situation de ce dernier et l’informera de toutes les actions de formations pouvant augmenter ses chances à revenir sur le marché de l’emploi le plus rapidement possible. En outre, le conseiller prospectera  – aux côtés du demandeur d’emploi –  le marché du travail et ce en allant au devant des entreprises. Le même conseiller se chargera aussi d’informer le demandeur d’emploi de la démarche à faire pour toucher ses indemnités de chômage ainsi que ses droits.

Notons que d’autres organismes – outre le pôle emploi – œuvrent au quotidien pour la réinsertion des demandeurs d’emploi défavorisés. Parmi ces organismes d’aide à l’emploi, on peut bien citer les CAP emploi destinés à favoriser l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises françaises. D’autres efforts sont aussi fourni par le tissu associatif notamment en faveur des femmes et de nos seniors